https://www.sudouest.fr/2018/06/16/fee-mains-se-retrouver-et-partager-5150840-3570.php

Fée mains : se retrouver et partager

Corinne Lesgourgues et Corinne Guilhem, trésorière, devant un ouvrage de l’association.
PHOTO A. G.

 

« Plutôt que de rester toute seule dans son coin pour faire son petit bricolage, autant le faire ensemble », c’est l’idée de convivialité et de partage qu’a eu Corinne Lesgourgues, lorsqu’elle a créé l’association Fée mains, il y a cinq ans. Les premières adhérentes ont décidé de varier les activités, toutes manuelles : patchwork, tricot, broderie, cartonnage, bijoux, tout ce qui les passionne.

Elles sont 35 maintenant, Corinne précise qu’actuellement, l’association est composée de femmes uniquement. Ces dames se réunissent, dans la salle des Tilleuls, tous les lundis, soit l’après-midi, soit toute la journée en fonction des occupations choisies et prennent parfois leur repas en commun.

Les puces couturières

L’association organise également deux manifestations annuelles : en mars, les puces des couturières et des loisirs créatifs, et au mois de décembre le marché de Noël dont ce sera la 3e édition en fin d’année.

Au cours de ce marché, une tombola est effectuée, toutes les enveloppes sont gagnantes. Corinne explique que d’autres associations viennent pour vendre, en louant une table façon vide-greniers, au profit de Fée mains, elle précise aussi que tout est vendable dans l’esprit marché de Noël.

L’année 2018 a aussi été marquée, le 15 mars, par une manifestation départementale, organisée par l’association France patchwork, à laquelle Fée mains a prêté son concours : la Journée de l’amitié. Cet événement, qui réunit entre 100 et 120 personnes, de 10 à 16 heures, a lieu dans tous les départements, il rassemble deux fois par an tous les clubs de patchwork autour d’un ouvrage et d’un repas, dans une commune différente à chaque fois.

La convivialité, la rencontre, l’amitié sont les maîtres mots de ces journées, dans l’esprit de celui qui anime l’association tossaise.